Gaz, ballonnement, brûlures d’estomac ou aérophagie… autant de désagréments qui surviennent au moment de la digestion, entraînant inconfort et douleurs. 

La digestion, un processus complexe

L’appareil digestif est un mécanisme complexe qui permet au corps d’absorber les nutriments apportés par les aliments, nécessaires à son fonctionnement, puis de rejeter les « déchets ». L’estomac, le foie, les intestins, et le colon sont les principaux organes sollicités pendant le processus de digestion, et ils sont parfois mis à rude épreuve.

En effet, une digestion difficile peut venir d’une alimentation trop riche et trop lourde, ou d’intolérances alimentaires. Si vous souffrez de troubles digestifs chroniques, essayez de noter pendant deux à trois semaines vos menus, afin de voir si des aliments plus que d’autres vous ont rendu malade. Par exemple, de nombreuses personnes digèrent mal le gluten, les œufs, le lactose, ou encore, les pois chiches.

Sans aller jusqu’à l’intolérance, certains aliments demandent plus d’énergie au corps pour être assimilés. C’est le cas des aliments gras, de l’alcool, des produits à base de gluten ou des produits transformés (qui contiennent beaucoup d’additifs et de conservateurs). Dans ce cas, faire un essai sur le régime « low carb » ou « anti-inflammatoire » peut être intéressant pour venir à bout de vos problèmes de digestion : il s’agit d’éliminer les produits qui demandent trop d’énergie au corps, pour aller vers des aliments plus sains et plus naturels, que le corps est plus apte à assimiler.

Si la piste de l’alimentation semble infructueuse, il peut aussi s’agir d’un trouble « organique » : ulcère à l’estomac, syndrome du colon irritable, irritation de l’intestin ou maladie de Crohn, par exemple. Dans ce cas, l’idéal est de consulter un gastro-entérologue qui pourra vous proposer des solutions adaptées.

 

 

Digestion difficile : 5 plantes pour soigner l’appareil digestif

Les plantes constituent un remède formidable contre la digestion difficile. Si elles ne peuvent pas forcément soigner un trouble organique sévère, elles peuvent cependant faciliter la digestion et préserver l’appareil digestif.

 

Le fenouil, la plante digestive par excellence

Le fenouil est en quelque sorte LA plante de référence en cas de digestion difficile. Il s’agit d’une plante aromatique, originaire du bassin méditerranéen. Sa composition nutritionnelle est très intéressante pour notre organisme, puisqu’elle contient des vitamines A, B, C et E, ainsi que du magnésium, du potassium, du fer et du calcium. Ainsi, le fenouil permettrait de préserver le système immunitaire, de prévenir les maladies cardio-vasculaires, mais surtout, de faciliter la digestion !

En effet, les graines de fenouil possèdent la faculté de stopper le processus de fermentation des aliments lors de la digestion, ce qui permet d’éviter gaz, ballonnement et aérophagie. De plus, le fenouil permet de fluidifier le transit intestinal. Un très bon allié pour une meilleure digestion à consommer en graines, en tisane, ou en huile essentielle !

 

Le curcuma, délicieux et efficace en cas dyspepsie

Le curcuma est un classique de la médecine ayurvédique et de la médecine traditionnelle chinoise. Le curcuma est une plante originaire du sud de l’Asie, très appréciée pour son goût et reconnue par l’OMS pour ses bienfaits. Elle permet de soulager la dyspepsie fonctionnelle (trouble chronique du tube digestif supérieur), ainsi que les pathologies du foie. Elle est aussi efficace dans le traitement d’ulcères gastroduodénaux.

Au-delà de l’appareil digestif, le curcuma est aussi un puissant anti-inflammatoire, qui permet de soulager les douleurs. Enfin, il permettrait également d’apaiser le système nerveux, et de soulager les périodes de fatigue émotionnelle.

Pour une réelle efficacité sur les cas de dyspepsie, une posologie de 250 gr par jour est recommandée. De par son goût, le curcuma peut se préparer de nombreuses manières : en cuisine pour relever vos plats, en infusion, en synergie avec du gingembre dans un lait d’or, ou en phytothérapie.

 

L’artichaut sauvage, pour soulager le foie

Moins exotique que le curcuma, mais tout aussi efficace, l’artichaut sauvage (cynara cardunculus) est issu du chardon méditerranéen. Bien qu’il soit souvent consommé en légume, il s’agit d’une plante aux nombreux bienfaits, utilisée depuis l’Antiquité.

L’artichaut sauvage stimule la sécrétion biliaire et favorise l’élimination de la bile, facilitant ainsi le processus de gestion. Il permet aussi d’améliorer le transit intestinal, tout étant un bon traitement de prévention pour les maladies du foie et du côlon.

Pour bénéficier de ses bienfaits, les Laboratoires Phytoceutic vous proposent des capsules de Cynara Cardunculus. Facile à prendre, il est idéal en cure d’un mois après les fêtes, pour soulager les excès alimentaires.

artichaut_1.jpg

Les multiples vertus de la menthe poivrée

La menthe poivrée est une plante aux mille vertus, utilisée aussi bien pour lutter contre les migraines, les nausées, ou contre les troubles digestifs ! Cette plante, résultat d’une hybridation entre menthe aquatique et menthe verte, se trouve facilement dans les zones tempérées.

La menthe poivrée est très efficace pour faciliter la digestion, car elle va venir assister l’appareil digestif dans l’assimilation des aliments : elle va augmenter la quantité de bile sortant du foie, et ramener celle-ci jusqu’aux intestins, améliorant ainsi le processus de digestion. De plus, elle permet de lutter contre les douleurs, les brûlures d’estomac et les ballonnements, grâce à ses vertus antispasmodiques et anti-gastritiques.

Vous pouvez utiliser la menthe poivrée en huile essentielle ou en infusion. Puisqu’il n’est pas toujours évident de se promener avec son flacon d’huile essentielle ou sa bouilloire, les Laboratoires Phytoceutic vous proposent leur complément alimentaire Digestion en comprimés à croquer. La menthe y est associée au fenouil, à la camomille, à l’anis vert et à la mélisse. Nous misons ainsi sur la synergie des plantes pour retrouver un confort digestif immédiat.

 

Le radis noir pour détoxifier l’appareil digestif

Le radis noir est une racine, autrefois considérée comme une mauvaise herbe, mais qui finalement, s’est révélée pleine de vertus au fil des années. Le radis noir dispose d’une composition très intéressante sur le plan nutritionnel : vitamine C, potassium, raphanine, sothiocyanates, et glucosinolates. Cette composition exceptionnelle offre au radis noir des propriétés antiseptiques et antibactérienne, ainsi qu’antioxydants et antifongiques.

De par cet ensemble de vertus, le radis noir est utilisé depuis le Moyen-âge pour nettoyer et tonifier le foie, et ainsi lutter contre les troubles digestifs. Il favorise la sécrétion de la bile, stimule les contractions de l’intestin, permettant ainsi un transit plus fluide. Il soulage les sensations de nausées, de brûlures d’estomac et de ballonnement.

Le radis noir peut se consommer en jus, en cure d’un mois après les fêtes ou lors des changements de saison, pour détoxifier l’organisme et soulager l’appareil digestif.