Plus connue sous l’appellation « hormone du sommeil », la mélatonine est naturellement sécrétée par le corps la nuit.

Sorte de signal biologique de la tombée de la nuit, elle permet à l’organisme de se synchroniser avec les rythmes biologiques journaliers et plus précisément sur l’alternance jour/nuit. La sécrétion de la mélatonine est sous la dépendance de la lumière ou plus exactement en l’absence de lumière : elle se produit la nuit et diminue lorsque la rétine est de nouveau soumise à la lumière.

Elle atteint son maximum au milieu de la nuit puis décroît jusqu’au matin. En effet, le taux de mélatonine dans le sang est dix fois plus élevé au cours de la nuit que durant le jour. Il est démontré que cette variation permet à l’organisme de se caler sur le rythme jour-nuit.

La mélatonine régule et contrôle donc notre horloge biologique : elle améliore le sommeil, stimule le système immunitaire et protège le système nerveux central.